Ce que l’on ne vous dit pas sur le stress … !

Ce que l’on ne vous dit pas sur le stress … !

Nous vous proposons une formation sur la gestion du stress créée et animée par Delphine Laurent de Incite Coaching and Co Coach certifiée et formatrice depuis plusieurs années, Delphine Laurent a d’abord exercé en tant qu’enseignante pendant une quinzaine d’années avant de se tourner vers l’accompagnement des adultes à la recherche d’un mieux-être. A quoi ressemblent vos journées ? Sûrement à ceci … Vous vous levez le matin après avoir repoussé le réveil plusieurs fois. Vous vous réveillez fatigué avec l’impression de ne pas avoir dormi. Vous en avez assez de vous réveiller en pleine nuit en pensant à la journée du lendemain ou de ne pas réussir à trouver le sommeil en ressassant les millions de choses que vous avez à faire  Ensuite votre journée marathon commence… Vous avalez un rapide petit-déjeuner, vous vous préparez ainsi que tout le reste de la famille en répétant sans cesse « Dépêchez-vous, on va être en retard ! ». Vous élevez même peut-être la voix et commencez la journée avec un bon niveau de frustration et d’agacement contre vous-même. Vous vous dépêchez sur la route pour ne pas arriver en retard… Au bureau, vous faites de votre mieux pour gérer toutes vos tâches, vos réunions, les humeurs des uns et des autres et les nombreuses sollicitations avec son lot d’agacement et de frustration ! Et puis, c’est le moment d’entamer votre 2ème journée : récupérer les enfants, faire les devoirs, préparer le repas, s’occuper de l’intendance de la maison … Une fois tout cela terminé, vous ne pensez qu’à une seule chose : vous relaxez !!! Pourtant vous n’y arrivez pas car trop de choses occupent votre esprit, il reste encore trop de choses sur votre to-do liste … Le lendemain, le même schéma se reproduit sans jamais arriver à prendre un peu de temps pour vous, pour vous relaxer. Insidieusement, le cercle vicieux s’enclenche : vous êtes de plus en plus fatigué et irritable, vous avez des maux physiques, vous ne supportez plus rien ni personne. De nos jours, notre rythme de vie est intense. Nous sommes dans une société de l’ultra performance et ce, dès le plus jeune âge. Il n’y a donc rien de surprenant à ce que le stress soit si présent dans nos vies personnelles et professionnelles. Le stress est l’ennemi n°1 à combattre : c’est un mal sournois qui, mal géré, peut nous affaiblir et avoir des effets délétères pour notre santé Quels sont effets négatifs du stress ? – Le stress chronique entraîne à long terme des maladies physiques, des dépressions voire des burn   out – ¼ des salariés souffrent aujourd’hui de maladies liées au stress – d’ici 10 ans, l’Organisation mondiale de la santé prévoit que la dépression sera la 2ème cause    d’invalidité dans le monde – l’excès de stress favorise l’apparition de maladies infectieuses et de problèmes cardio-vasculaires,  augmente l’incidence des maux de dos et des microtraumatismes répétés – le coût des congés maladies, de l’absentéisme est énorme et rejaillit sur la qualité du travail POURTANT il existe des solutions ! En apprenant à mieux gérer notre stress et notre temps, et en adoptant des stratégies gagnantes, ce stress peut rester ce qu’il doit être : une source de motivation et d’énergie. Je l’ai personnellement expérimenté ! Même si nous devons faire face à des situations stressantes, il est possible d’apprendre à gérer ces situations avec sérénité grâce à de multiples stratégies pour reprendre le contrôle de la situation et ne plus se laisser malmener par le stress. J’ai regroupé ces stratégies dans une formation « Gérer son stress » qui s’adresse à tout type de personnes : salariés, dirigeants, RH, cadres … désireuses de connaître les bases de la gestion du stress pour retrouver une meilleure efficacité et un mieux-être. Vous y découvrirez notamment comment : 

– Diagnostiquer votre état de stress et comprendre son processus de fonctionnement – Identifier vos sources de stress – Apprendre à vous détendre intellectuellement, physiquement et émotionnellement – Fixer vos limites et vous protégez des intrusions – Renforcer votre confiance en vous Vous trouverez tous les détails de cette formation sur incitecoachingandco.forma-distance.com Je me réjouis d’avance de pouvoir partager tout ceci avec vous !

A noter que ces formations peuvent éventuellement faire l’objet d’une prise en charge dans le cadre de la formation professionnelle.

Pourquoi avons-nous l’impression de plus vivre sous pression aujourd’hui qu’il y a 20 ans ?

Pourquoi avons-nous l’impression de plus vivre sous pression aujourd’hui qu’il y a 20 ans ?

Un élément s’est transformé dans notre monde moderne : l’idée de réussite, de performance qui sous-tend chacune de nos actions dans notre vie personnelle comme professionnelle.

Cette injonction sociétale nous pousse à toujours chercher plus : plus de performance, plus d’argent, acquérir plus de choses … la pression augmente ! Résultat, on court après le temps, l’argent, ce qui génère plus de travail et plus de fatigue. Cette pression se retrouve dans le monde professionnel avec les crises et le chômage qui ont crée un climat d’incertitude, mais aussi dans le milieu scolaire.

Pourtant, le stress est un ami ! C’est notre système de défense. Il nous donne les ressources nécessaires quand nous sommes dans une situation difficile. Ce signal libère de l’adrénaline, hormone qui va déclencher l’augmentation du rythme cardiaque et amener le sang au cerveau.

Ce système n’a guère évolué et reste archaïque. Il nous permet d’avoir de la ressource pour attaquer ou fuir une situation dangereuse.
Toutefois, de nos jours, cette réaction n’est plus tout à fait adaptée : difficile de fuir ou d’attaquer lors d’un examen ou d’un entretien …
Le stress peut alors diminuer la compétence que l’on souhaitait mobiliser. Le sang affluant dans le cerveau fait perdre le cours de sa pensée, le sang dans les muscles (pour courir ou frapper) va créer des contractures ou tensions, une accélération du rythme cardiaque qui peut donner une impression de panique intérieure, difficile à canaliser.
Mais tout cela n’est qu’un enjeu de perception et si l’on comprend le fonctionnement du stress et son caractère inaliénable, on ne lutte pas contre ses effets mais on les accompagne et soit on essaye de les éteindre plus rapidement, soit on en tire parti.

Alors à quel moment faut-il accepter de s’inquiéter ?

Quand le seuil du « bon stress » (libération d’adrénaline ponctuelle) est dépassé et que la situation stressante perdure dans le temps, le corps passe le relais au cortisol. Et là, tout devient complexe !
Les décharges de cortisol (hormone du stress) permettent le maintien sous tension mais nous ne sommes pas faits pour être constamment sous pression. Et cette surcharge d’hormones est fatigante pour le corps, cela peut entraîner des troubles de tout ordre : digestif, rénaux, cardiaques, musculaires … Si l’on ne fait rien pour arrêter ce processus, l’épuisement guette !
Si vous observez des troubles du sommeil, des douleurs physiques, des migraines …, c’est que votre corps vous envoie des signaux pour vous dire « STOP ! ». Il est temps de remettre de l’équilibre.

Être vigilant pour ne pas dépasser la frontière de l’épuisement
Très souvent, on a conscience d’avoir dépassé cette limite lorsqu’il est trop tard. A l’image d’un tableau de bord, nous sommes à l’équilibre lorsque nous sommes dans le vert. Parfois des pics de stress nous amènent dans l’orange. On reconnaît cet état lorsqu’on souffre d’insomnies, d’irritabilité, de fatigue, de troubles de l’attention.
A ce stade, il nous est possible de remonter la pente en prenant soin de nous, en faisant du sport, en pratiquant des activités pour nous ressourcer, en prenant du recul par rapport à la situation stressante.
Mais si le stress perdure, on entre alors dans la zone rouge et à n’importe quel moment, on peut basculer dans la zone noire de l’épuisement, où le cerveau coupe tout pour se préserver.
Malheureusement, nous ne sommes pas tous égaux face au stress. Selon notre patrimoine génétique, il y a une part d’inégalité vis-à-vis des neurotransmetteurs. Il n’existe pas de personnes fortes ou faibles face au stress, mais seulement des personnes qui ont déjà plus ou moins de ressource pour le gérer.

Comment savoir dans quelle phase nous sommes ?

Il est important d’apprendre à s’écouter car les limites sont ténues. Le stress court-circuite les zones de raisonnement et d’organisation de la pensée.
Le bon stress est transitoire et bref. Il doit nous donner une dose d’énergie supplémentaire pour arriver à surmonter la situation. Si vous sentez un basculement au niveau de votre humeur ou des signes physiques, ce n’est déjà plus du bon stress.
Si vous vous sentez démuni face à la situation, il faut demander de l’aide. Ce n’est, en aucun cas, un signe de faiblesse mais, bien au contraire, la force de reconnaître ses limites comme tout être humain et de développer de nouvelles compétences pour faire face.
Le stress est mal perçu par la société. Pour autant, c’est un fonctionnement naturel du corps. Il faut apprendre à le lire, le comprendre et à s’adapter, mais pour cela il faut les bons outils.

Comment traiter le stress ?

Dans un premier temps, il est nécessaire de former et d’informer car on ne traite pas le stress mais les conséquences d’un stress trop long ou des mécanismes inefficaces.
Ensuite, si vous vous sentez dans l’orange ou le rouge, il existe un panel de solutions et d’outils comme le sport, la réorganisation du quotidien, une nouvelle planification du travail…
Je propose des ateliers pour identifier les problématiques en jeu et prendre connaissance d’outils pour retrouver l’équilibre.

S’en sortir seul, c’est possible ?
Dans l’absolu oui, mais la question est « Pourquoi ? »
Nous avons souvent l’impression que combattre une situation seul a quelque chose de plus victorieux, courageux. Pourtant, pourquoi mettre plus de temps à régler une situation seul quand on a la possibilité de le faire plus vite et mieux en se faisant accompagner avec des outils éprouvés et pertinents.

Delphine Laurent   

Coach en développement personnel

Formation gestion du stress